Faire le vide

Aujourd’hui, j’ai fais face à un tout nouveau problème que tout fumeur en quête de sevrage fait face.
Ma journée commence par un réveil difficile: Je me suis levé comme d’habitude, avec des difficultés, je voulais rester clouté au lit, mais j’ai réussi à me lever car j’avais pris soin la veille de mettre mon téléphone loin de mon lit pour que je sois obligé de me lever pour éteindre mon réveil lorsque que il allait sonner. Cela à très bien marché.

Mais le véritable problème de ma journée est que dès mon réveil, mon envie de fumer est apparue directement. En effet, je n’avais pas du tout envie d’aller en cours, je voulais juste profiter de la journée en fumer un bon petit joint et me mater une série sur Netflix. Ce planning imaginaire de journée m’a déprimé complètement car évidemment ce n’était pas possible. Je me suis alors posé la question suivante: «  Quoi qu’il arrive j’irais en cours et je ne fumerai pas, cela est inévitable, mais alors pourquoi je suis autant déprimé? » je suis déprimé car je ne peux pas fumer mon joint, alors je me suis ensuite dis  » comment se débarrasser de ces pensées nocives d’envie de fumer ? ». Je me suis penché sur le problème dans un premier temps et non pas sur la solution.

C’est alors que je mes suis rendu compte que mon envie de fumer au réveil était due au fait que j’avais beaucoup d’objets en rapport avec la fumette:
– Mon poster au mur/ stickers
– Mon cendrier remplis de culs de pets écrasées
– Mes feuilles slim posés sur mon bureau / briquets / grinder / Bang
– Des sachets vides qui contenait Marie-Jeanne
– Des miettes de tabacs partout mélangés aux filtres de cigarette (les souris)
– Etc…
J’ai alors pris la décision de TOUT jeter. Alors j’ai exécuté, j’ai jeté tout mon attirail nécessaire pour rouler et fumer mes pets’ à la poubelle.
Avoir tout jeter m’a fait énormément de bien car c’était un acte concret, voir le cendrier, les sachets grinder etc.. êtres jetés dans la poubelle. C’était la manifestation extérieur de ma volonté intérieure d ‘arrêter de fumer et on à l’impression que tout commence, que c’est le début de la fin. C’est vrai que j’ai eu quelques regrets au moment de jeter, mais il fallait que je prenne une décision, contrôler mes pulsions ou laisser mes pulsions me contrôler.
Evidemment cela ne suffit pas pour éviter toute envie de fumer, mais sur le coup ça donne la force de continuer mon objectif. Je savais bien que arrêter de fumer du jour au lendemain était dur, je me suis préparé à l’arrivée de ces sensations très désagréables.

Pour conclure, je vous invite à jeter tout objets qui sont susceptibles de vous donner envie de fumer, au même tout objets qui vont font penser à la drogue, même sans donner envie immédiatement!


3 réactions sur “ Faire le vide ”

  1. Erica Lauren

    Hi! I could have sworn I’ve been to this web site before but after browsing through many of the articles I realized it’s new to me. Anyhow, I’m definitely delighted I discovered it and I’ll be bookmarking it and checking back frequently!

Laisser un commentaire